Des mesures fortes pour lutter contre la délinquance

Dans le cadre de l’examen du Plan Territorial de Sécurité et de Prévention de la Délinquance 2018-2022, le Rassemblement-LR fait des propositions complémentaires, en particulier :
  • L’instauration d’une interdiction de sortie après 22h pour les mineurs non accompagnés par un responsable légal (résolution du congrès à l’égard de l’Etat);
  • Affirmer le déblocage des 400 millions de francs nécessaires à la création d’une structure éducative pour les délinquants (contrats de développement). Actuellement, seuls 10 millions de frais d’études sont inscrits.
  • La réelle suspension des allocations familiales à l’encontre des parents d’enfants scolarisés qui désertent l’école (en vigueur mais non appliqué) ;
  • Le défrichage des terrains de la Nouvelle-Calédonie laissés vacants et livrés aujourd’hui aux squatters.
Nous espérons que ces propositions seront entendues par l’ensemble des membres du congrès.