La FranceÂ đŸ‡«đŸ‡·, un espace de libertĂ© qui protĂšge.

En nous opposant à la revendication indépendantiste, nous avons permis à la Nouvelle-Calédonie et à ses habitants de vivre en paix durant 30 ans.

Nous vous appelons le 4 novembre Ă  vous prononcer massivement en faveur du NON Ă  l’indĂ©pendance afin que cette pĂ©riode de paix ne soit pas qu’une parenthĂšse de notre histoire commune.

Notre appartenance à la France garantit le respect et la diversité de nos origines, de nos cultures et de nos croyances.

Notre appartenance Ă  la France garantit la confiance indispensable Ă  la prospĂ©ritĂ© Ă©conomique, Ă  la consommation et Ă  l’investissement.

Notre appartenance à la France garantit un systÚme éducatif de qualité, de proximité et gratuit, délivrant des diplÎmes reconnus internationalement.

Notre appartenance Ă  la France garantit un systĂšme de santĂ© perfectionnĂ© basĂ© sur la solidaritĂ©, prodiguant des soins Ă  l’ensemble de la population.

Notre appartenance Ă  la France garantit une justice Ă©quitable dans le cadre des lois françaises et europĂ©ennes et nous protĂšge de l’appropriation de nos richesses miniĂšres et marines par des puissances Ă©trangĂšres, tout en nous aidant Ă  prĂ©server notre environnement exceptionnel.

Chacun d’entre nous a un pouvoir et une responsabilitĂ© individuelle : Votez « NON » et faites voter « NON » Ă  l’indĂ©pendance pour que le rĂ©fĂ©rendum du 4 novembre porte un grand « NON ».

La Nouvelle-CalĂ©donie est face Ă  son destin et nous voulons construire un avenir meilleur pour nos enfants. LĂ  encore, c’est avec la France que tout devient possible.

▶ Voter « NON » pour construire , tous ensemble un avenir serein et pour que chacun trouve la place qu’il mĂ©rite dans la sociĂ©tĂ© calĂ©donienne afin qu’il s’y sente lĂ©gitime.

▶ Un grand « NON », c’est vouloir une CalĂ©donie unie et rassemblĂ©e. Ce sont les fondations indispensables d’une sociĂ©tĂ© moderne, respectueuse de ses traditions et renouvelĂ©e.

Le 4 novembre, donnez de la force à une idée généreuse et ambitieuse du destin commun : un grand NON et tout commence !
UN GRAND NON et tout commence !