le rassemblement – les républicains

La Nouvelle-Calédonie a une dette à l’égard de Michel ROCARD

3 juillet 2016

Pierre Frogier, sénateur de la Nouvelle-Calédonie, signataire des accords de Matignon et de l’Accord de Nouméa, salue avec respect la mémoire de Michel Rocard.

Alors que le territoire semblait s’enfoncer dans un cycle sans fin de violences et d’affrontements, au bord de la guerre civile, Michel Rocard, Premier ministre, a su écouter les Calédoniens. Il a su les comprendre. Il a su les réunir et leur faire confiance.

La Nouvelle Calédonie perd en ce jour un ami.
Michel Rocard a conservé, jusqu’au bout, toute sa passion et son exceptionnelle clairvoyance au service des Calédoniens. Avec passion et raison, il ne les a jamais oubliés.

Comme en témoignent les derniers échanges que Pierre Frogier a eus avec lui, Michel Rocard n’a jamais renoncé à penser et agir pour permettre à la Nouvelle-Calédonie d’échapper à la résurgence des confrontations inutiles et dangereuses que porte la perspective de la sortie de l’Accord de Nouméa par un référendum nécessairement réducteur et brutal.

Pierre Frogier, souhaite ardemment que l’héritage de Michel Rocard ne soit pas galvaudé, et que la voie qu’il a tracée depuis 1988, permette aux Calédoniens de tourner définitivement le dos aux affrontements stériles pour marcher sur la voie d’un nouvel accord.