Le Rassemblement à l’Elysée

Notre délégation, comme les autres membres du comité des signataires, a été reçue par le président de la République lundi dernier. C’est un Emmanuel Macron déterminé, volontariste mais aussi très à l’écoute que nous avons rencontré.

Le chef de l’état est revenu sur ses propos malheureux au sujet de la colonisation, « crime contre l’humanité ». Il a rectifié le tir, affirmant « qu’il était conscient que la colonisation avait aussi été à l’origine de véritables réussites et qu’il fallait en finir avec l’infernal diktat de la repentance ».

 

Sur notre avenir, il a enfin répondu à nos attentes exprimées depuis de nombreuses années, s’engageant à ce que l’Etat soit un partenaire pleinement acteur du processus de sortie de l’Accord. Dans un langage de vérité , il a clairement indiqué qu’en cas d’indépendance la Nouvelle-Calédonie serait pleinement responsable des compétences à exercer. C’est une façon de fermer la porte à quelque solution d’indépendance association que ce soit, ce qui nous satisfait. Nous avons toujours refusé de travailler sur une solution de cette nature. Dans le cas (plus que probable) d’un vote majoritaire pour le maintien de la Calédonie dans la France, le chef de l’Etat a assuré que nous serions un territoire de la République à part entière. Des propos rassurants à ce stade.

Demain matin débute le 16ème comité des signataires.