Thierry Santa, président par intérim du Rassemblement

Hier soir lors de notre conseil politique, Pierre Frogier a confié, jusqu’aux élections provinciales, une intérim de la présidence du Rassemblement à Thierry Santa.

Ce sont les militants qui désigneront la future présidence du Rassemblement lors d’un congrès de notre mouvement après les élections provinciales.

Lors de ce conseil émouvant, le parti a également fixé la ligne politique en vue du prochain comité des signataires. Ce sera une ligne sans concession:

– Nous souhaitons discuter de l’opportunité d’organiser un deuxième et troisième référendums qui n’apporteront pas plus de solution que le premier et qui ne modifieront pas l’expression majoritaire des Calédoniens qui souhaitent rester dans la France.

– Nous demandons la remise à plat des corps électoraux. Il n’est pas acceptable que plusieurs milliers de personnes arrivées de très longue date en Nouvelle-Calédonie et construisent chaque jour le territoire soient exclus du droit de vote.