Thierry SANTA : “Seul l’intérêt des Calédoniens doit nous guider”

Face à l’échéance du 4 novembre, les calédoniens attendent des messages clairs de la part de leurs élus.
L’élection du président du congrès, c’est le choix d’une responsabilité.
C’est l’intérêt général et l’équilibre de l’institution qui doivent prévaloir.
Fidèle à mes convictions, je refuse de participer à l’élection d’un président du congrès qui milite pour une Nouvelle-Calédonie indépendante.
Forts de mes valeurs, je prends mes responsabilités.
Je retire donc ma candidature et je voterai pour Gaël Yanno.
Toutefois, je vous l’affirme, il ne s’agit en aucune manière d’un vote d’adhésion.
Je serai vigilant et je m’opposerai, avec mes collègues, à toute manœuvre destinée à instrumentaliser cette institution au bénéfice d’une politique qui irait à l’encontre de l’intérêt général.
Seul l’intérêt des Calédoniens doit nous guider et ne pas être sacrifié sur l’autel des égos.
Je vous remercie.
Thierry SANTA