Virginie Ruffenach – Meeting de l’avenir en confiance

Je ressens une immense émotion d’être ici devant vous aujourd’hui :

  • D’abord parce que cette union n’était pas gagné d’avance,
  • Cette union, c’est le fruit de longues discussions. C’est le fruit d’une véritable volonté et nous avons prouvé que nous sommes capables de dépasser ce qui, hier, nous semblait encore une limite infranchissable.
  • Notre volonté repose sur vos attentes, et nous savons tous ici qu’elles sont très fortes. Si souvent vous nous l’avez exprimé ! Réconciliez-vous ! Réconciliez la famille loyaliste ! Mais ce message aujourd’hui, vous le voyez, nous l’avons entendu, et tous, nous voulons être à la hauteur de nos responsabilités.
  • L’enjeu est de taille, c’est la paix, c’est une Nouvelle Calédonie dans la France, ce sont tous ces sujets vitaux qui font la NC que nous aimons et à laquelle nous sommes attachés. Une Nouvelle-Calédonie au sein d’une France que nous avons au cœur.
  • Nous Caledoniens, Français du pacifique! Amoureux que nous sommes de notre NC, cette terre australe si singulière ! Nous sommes réunis pour marquer un tournant de notre histoire, une nouvelle page de notre avenir.

Pourtant, rien ne semble facile aujourd’hui. Les doutes et les craintes planent et cette ombre menace tous les pans de notre vie. La crise politique s’ajoute à la crise économique, la crise sociale se double d’une insécurité qui explose. Mais il n’y a aucun fatalité, cette situation repose sur des choix politiques, et c’est bien là, le ciment de notre union :

  • nous ne voulons pas seulement mettre fin à une mauvaise gestion, nous sommes déterminés à porter un projet.
  • C’est l’union pour délivrer la Calédonie de dirigeants sans vergogne dont les décisions autoritaires sont hélas devenues une norme!
  • C’est l’union au secours des Calédoniens, méprisés dans leur identité. Alors que nous sommes des femmes et des hommes fiers de notre esprit pionnier et volontaire, chaque jour on tente de nous anéantir !

C’est l’union pour garantir la Calédonie française face à des arrivistes et aventuriers qui, obsédés par la conservation du pouvoir, sont près à toutes les compromissions, à tous les marchandages. Non ! La Calédonie n’est pas à vendre et nous nous battrons pour notre terre !

C’est l’union pour assurer à notre jeunesse une terre où il fait bon vivre.

  • J’ai une pensée particulière pour notre jeunesse qui a besoin de grandir dans un pays protégé, libéré, innovant et respectueux de son environnement présentant des potentialités exceptionnelles.
  • Notre diversité fait de nous des Calédoniens, sans domination d’une culture à une autre. C’est bien tous les Calédoniens qui sont au centre d’une Nouvelle-Calédonie qui doit retrouver le chemin du progrès dans la France.
  • Par ailleurs, nous ne devons pas avoir honte d’afficher nos couleurs, bleu, blanc, rouge, nous n’avons pas à avoir honte de qui nous sommes et nous devons le réaffirmer très haut car c’est là est l’un des éléments central de notre identité.
  • Nous sommes bleu blanc rouge! Nous sommes nés bleu blanc rouge! Notre dernier souffle, tout comme le premier, sera bleu blanc rouge!
  • S’en est fini d’avoir honte d’afficher nos couleurs parce que selon certains, il ne faudrait pas de triomphalisme !!

Et puis enfin, cette union est une question de confiance, de votre confiance.

Nous, les hommes et les femmes d’une nouvelle génération en politique, qui se présentent devant vous aujourd’hui. Nous croyons à des valeurs d’honnêteté et d’intégrité. A la  fidélité aussi et  toute notre énergie sera mise dans la défense de ces valeurs, d’une Calédonie belle et fière bercée par la devise républicaine : liberté, égalité et fraternité. Ce sont nos piliers communs, des piliers universels et intemporels et qui nous unissent.

C’est dans le cadre de ces valeurs, que nous sommes à même de discuter avec ceux qui ne pensent pas comme nous. Mais ce dialogue doit être Franc, déterminé et sans renier ce que nous sommes, car nous ne serons jamais favorable à l’indépendance.

 

« Celui qui combat peut perdre,

Mais celui qui ne combat pas a déjà perdu »

Cette citation illustre parfaitement l’ambition qui est la nôtre aujourd’hui. Il y a un combat à mener, nous allons le mener ensemble car, j’en suis convaincue, il n’y a pas d’autre chemin et il n’y a pas de plus bel objectif.

Je vous remercie

Seul le prononcé fait foi.